Test fide ou DELF : différences, avantages et mes conseils pour choisir le bon test de français

Véritable star du monde des diplômes de langue française, le DELF est le seul diplôme de français délivré par l’Education Nationale française à des étrangers afin d’attester de leur niveau en français.

Mais le test fide est aussi de plus en plus populaire, et à juste titre.

Comment distinguer ces 2 tests, et surtout, comment savoir lequel correspond vraiment à vos attentes et besoins ?

Suivez-moi, je vous donne tous les détails (différences et avantages) du DELF et du test fide afin que vous puissiez faire votre choix en connaissance de cause.


Votre niveau de français doit-il être reconnu mondialement ?


Comme je vous l’ai dit dans ma (très bonne) introduction, le DELF (pour Diplôme d'Etudes en Langue Française) existe depuis plusieurs décennies. Il est reconnu au niveau international.

A l’inverse, le test fide est suisse, donc surtout reconnu dans ce beau pays.


Toutefois, je me dois de nuancer mon explication, puisque les tests sont tous deux basés sur le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR) du Conseil de l’Europe.


Mon conseil pour vous aider à faire votre choix ? Réfléchissez à votre situation : si vous devez vous inscrire au test depuis un autre pays que la Suisse et que vous avez besoin que votre français soit reconnu au niveau international rapidement, alors le DELF sera plus approprié, à condition qu’une session d’examen soit prévue suffisamment tôt afin que vous obteniez votre certificat dans les délais qu’il vous faut respecter.


Bon, le DELF marque donc un point contre le test fide. Mais poursuivons !




Avez-vous besoin d’évaluer uniquement votre niveau oral ou votre niveau écrit, ou bien les deux ?


Voici une autre question à vous poser pour vous aider à choisir le bon test : quel aspect de votre français devez-vous faire évaluer ?


Voulez-vous passer un test qui évaluera votre niveau oral ? Ou votre niveau écrit seulement ?

Si la réponse est oui, alors le test fide marque un point car il vous autorise à passer seulement l’examen oral ou l’examen écrit.


Prenons un exemple concret : pour obtenir votre permis B, il vous faudra disposer d’un certificat de niveau A1 à l’oral. Le test fide est parfait pour ce genre de situation.

Dans la même situation, si vous choisissez de vous tourner vers le test DELF, pour obtenir le niveau A1, vous devez obtenir un certain nombre de points à l’oral comme à l’écrit (5 sur 25 au moins et ce dans 4 exercices : compréhension écrite, production écrite, compréhension orale et production orale).


Avec le DELF, vous ne pouvez pas choisir de passer seulement l’examen oral ou seulement l’écrit, ce qui signifie que vous devez bien savoir écrire et parler français pour réussir.


Etes-vous attiré.e par le test le plus facile, ou êtes-vous partant.e pour un peu de difficulté ?


De nombreux étudiants pensent que le test fide est plus facile que le DELF.

Cela s'explique peut-être par la structure du test fide, que vous pouvez passer même si vous n’êtes pas très à l’aise à l’écrit ou à l'oral (pour la compréhension ou la partie “parler”).


Beaucoup d’étudiants m’ont aussi confié qu’ils ont pu compenser leurs faiblesses avec leurs forces avec le fide test, grâce à la méthode de notation : ici, en effet, pas de points minimum requis, vous pouvez directement compenser l’écrit avec la compréhension écrite par exemple, tout comme vous pouvez compenser la partie “parler” avec la partie “compréhension orale”.

Toutefois, je vais nuancer mon propos ici : si vous n’avez pas le niveau A2/B1 à l’oral, après l’exercice oral A2, l’examinateur ne vous proposera pas de continuer vers le niveau A2/B1 mais plutôt vers le niveau A1/A2 et ce même si votre compréhension orale est du niveau B1.

Ainsi, le niveau testé (A1/A2 ou A2/B1) pour la partie compréhension dépendra totalement de votre capacité à vous exprimer à l’oral.


En ce sens, le DELF peut paraître un peu plus difficile (notamment avec le minimum de points requis pour chaque partie du test) et donc un peu plus stressant.



Avez-vous un objectif de niveau pour l’évaluation de votre français ?


Attention, spoiler : je vais vous présenter ici une différence majeure entre les 2 tests, donc attachez vos ceintures !


Lorsque vous vous inscrivez au DELF, vous devez choisir à l’avance à quel niveau vous souhaitez postuler.

Si vous voulez un certificat DELF de niveau B1, vous devez vous inscrire à un examen DELF B1.

Si vous réussissez le test, vous obtenez alors un certificat B1.

Si vous échouez, vous n’avez aucun certificat.


Le test fide peut donc être considéré comme un peu plus flexible : lorsque vous vous inscrivez, vous n’avez pas à vous avancer sur un niveau en particulier. Que vous soyez A1, A2 ou B1, il s’agira du même test, et ce ne sera que le jour de l’examen que vous découvrirez votre vrai niveau (je vous invite à consulter mon article sur le test fide, je vous explique tout sur le déroulement de l’épreuve et notamment la manière dont l’examinateur vous guide afin d’obtenir votre plus haut niveau).


Cela signifie également que si vous vous inscrivez et qu’entre-temps votre niveau s’améliore ou diminue un peu, le jour de l’examen ce sera votre niveau actuel qui sera reflété.


Notez aussi que si vous souhaitez attester d’un niveau supérieur à B1 (B2, C1 ou C2), vous n’aurez pas d’autres choix que de passer le DELF (étant donné que le test fide s’arrête au niveau B1).


Etes-vous pressé.e d’obtenir une attestation de votre niveau de français ?


Cela peut paraître superficiel mais c’est pourtant un critère important à prendre en compte : si vous êtes pressé par des démarches administratives par exemple, ou si vous avez besoin urgemment d’une attestation de votre niveau de français pour la présenter à un employeur par exemple, alors le timing devient extrêmement important.


  • Pour le DELF, sachez qu’il n’y a que 2 à 3 examens programmés au cours d’une année (généralement en mars, juin et novembre).

Si c’est l’examen que vous voulez passer, je vous conseille de bien anticiper et de vous inscrire à l’avance afin de ne pas rater le créneau qu’il vous faut.

Sachez aussi qu’en raison de la crise du Covid, le planning DELF a été fortement retardé avec de nombreuses sessions prévues annulées.


Quelle culture souhaitez-vous le plus vous approprier ?


Il s’agit aussi d’une différence importante entre les 2 tests et votre réponse vous guidera forcément vers le bon choix.


  • Le DELF est davantage orienté vers la culture française.

Tous les documents, oraux comme écrits, seront basés sur le système français (Éducation Nationale, sécurité sociale, etc.)


  • Le test fide, en revanche, se concentre sur la culture suisse et ses particularités.


Voici mon exemple préféré pour illustrer mon propos :

En français (de France), vous direz “soixante-dix”, tandis qu’en Suisse romande, vous devrez dire comme les locaux : “septante”.

Heureusement, il y a des personnes comme moi pour vous apprendre tout cela !!

Cela peut paraître chauvin ou peu important, et pourtant, il s’agit de grandes différences de vocabulaire à connaître.

Donc même si beaucoup de questions seront similaires, rappelez-vous que le DELF est basé sur la culture française alors que le test fide représente la culture suisse. Cela peut aussi expliquer pourquoi de nombreux étudiants vivant en Suisse et donc imprégnés de la culture suisse préfèrent passer le test fide qui leur semble plus facile, comparé au DELF.


Combien coûte chaque test ?


Enfin, il est temps de parler du prix des 2 tests, cela pouvant également être un facteur décisif.


Les prix du DELF :

  • DELF A1 : CHF 205 ;

  • DELF A2 : CHF 235 ;

  • DELF B1 : CHF 285.

  • DELF B2 : CHF 375 ;

  • DALF C1 : CHF 415 ;

  • DALF C2 : CHF 435.


Les prix du fide test :

  • Pour l’examen oral seulement : CHF 170 ;

  • Pour l’examen écrit uniquement : CHF 120 ;

  • Pour le test entier (oral + écrit) : CHF 250.

Quelques particularités à connaître :

  • Si vous avez besoin de n’évaluer que votre niveau oral (pour votre permis B par exemple), le prix sera plus intéressant avec le test fide.

  • Si vous souhaitez passer l’oral et l’écrit, il y aura de larges écarts de prix selon le niveau que vous viserez : pour B1, le DELF sera plus cher, mais pour A1 et A2, il sera plus avantageux.


En commençant cet article, je m’étais fixée comme objectif de vous en apprendre plus sur les différences et avantages entre le DELF et le test fide.


J’espère avoir atteint mon but !


Voici un récapitulatif très rapide :

  • Si vous avez besoin d’un certificat de votre niveau de langue principalement pour la Suisse (pour un emploi ou un permis de séjour), le fide test sera largement suffisant.

  • En revanche, si votre but est d’attester d’un niveau B2 ou supérieur, afin d’avoir votre niveau de langue reconnu mondialement, le DELF conviendra mieux.

J’espère que vous aurez trouvé toutes les réponses à vos questions, mais si ce n’est pas le cas (cela peut arriver !), n’hésitez pas à me contacter, je serais ravie de vous répondre et de vous aider à vous décider suivant vos besoins, votre planning et votre budget. A très vite :)



7 vues0 commentaire